Home » Non classé » Appeler le courtier sur la pancarte ou non?

Appeler le courtier sur la pancarte ou non?

Que savez-vous de la double représentation?
Vous êtes un acheteur de maison (la première, la deuxième, la troisième peu importe) en plein magasinage, soit que vous vous promenez en voiture dans les rues à la recherche de la perle rare ou soit que, de votre ordinateur ou de votre tablette vous passez beaucoup de votre temps libre pour la trouver. Et voilà qu’un jour, ça y est, c’est le coup de foudre, elle est là, elle vous murmure presque à l’oreille!
Vous saisissez votre téléphone sans attendre et composez le numéro de téléphone sur la pancarte! Vous êtes en ligne avec le courtier inscripteur (celui qui a fait la mise en marché de la maison et qui a son nom et sa face sur la pancarte) et vous prenez rendez-vous afin de visiter votre trouvaille. Vous êtes à 120 battements minutes, votre conjointe vous pince pendant la visite et vous fait des yeux qui disent je la veux celle-là, vous vous voyez déjà en train d’emménager, à pendre la crémaillère, les hommes dans le salon avec une bière et les femmes autour de l’îlot dans la cuisine, verre de vin à la main. Le p’tit va aller dans la chambre du fond, vous serez dans la chambre d’à côté, celle qui a une salle d’eau attenante… Vous vous dites, dès qu’on sort d’ici, nous voulons faire une promesse d’achat!

STOP, ALERTE ROUGE!!! Pourquoi stop? PAUSE – REWIND et souvenez-vous d’avoir lu cet article!

Nous nous sommes bien renseignés, nous suivons les conseils de l’OACIQ, des chambres immobilières avec les publicités à la télé qui disent de faire affaire avec un courtier immobilier, que le courtier est assuré en cas d’erreurs ou omission, qu’un vendeur qui vend avec un courtier a l’obligation de fournir une déclaration du vendeur (contrairement à une maison à vendre par le propriétaire (AVPP) qui lui n’a pas cette obligation). Alors il est où le problème?
Vous utilisez le même courtier qui représente le vendeur!
1. Le courtier qui annonce la maison à vendre est lié par contrat avec le vendeur. Son but est d’avoir le meilleur prix pour son client et ce, aux meilleures conditions, dans les meilleurs délais! Comment sera-t-il objectif avec un client acheteur, pour tenter de faire baisser le prix tout en respectant son engagement avec le vendeur?
2. Le courtier inscripteur est lié par contrat avec son client vendeur. Advenant que l’acheteur poursuive le vendeur, comment agira-t-il au tribunal? Après tout, son « vrai » client, c’est le vendeur.
3. En cas d’offre multiples sur la propriété et qu’il ait lui-même écrit une promesse d’achat avec un acheteur, il se place en conflit d’intérêt et va-t-il bien représenter son client vendeur?
4. Suite à l’inspection par l’inspecteur en bâtiment, il pourrait être tenté de ménager la chèvre et le choux, est-ce bien représenter un acheteur ça?

Donc bref, pour la conclusion, il n’en coûte pas plus cher pour un acheteur d’être représenté par son propre courtier (la commission étant déjà déterminée par l’inscripteur et payable à la vente par le vendeur)
L’acheteur bénéficiera assurément d’un meilleur prix et de meilleures conditions car son courtier est un expert en négociation et travaillera exclusivement dans l’intérêt des poches de son client acheteur.
Vous n’auriez pas l’idée de prendre le même avocat que votre ex. pour divorcer, ayez donc votre propre courtier pour l’investissement de plus important de votre vie!

Daniel Leblond

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *